https://autohypnose-hypnose.com/syndrome-du-colon-irritable-tout-ce-quil-faut-savoir/

Rédigé le 14/03/2024
Sandrine Belmont

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est une maladie bénigne. Elle n’entraîne pas de conséquences graves chez les individus concernés. Néanmoins, ce trouble chronique peut avoir un impact négatif sur le quotidien. Mais concrètement, qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable ? Quels sont les symptômes et les causes de ce phénomène ? Comment le soigner ? Je vous explique tout.  

Le syndrome du côlon irritable, c’est quoi ?

définition syndrome du colon irritable

Aussi appelé colopathie fonctionnelletroubles fonctionnels intestinaux ou syndrome de l’intestin irritable (SSI), ce trouble est assez fréquent. Il touche environ 5 % de la population française. À noter que les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. En outre, les personnes atteintes de ce syndrome ont généralement entre 25 et 45 ans. Dans de rares cas, les enfants et adolescents peuvent aussi être touchés.

Les symptômes de la colopathie fonctionnelle 

Voici les symptômes les plus fréquents de la colopathie fonctionnelle : 

  • Les douleurs abdominales : elles se traduisent par une sensation de crampe et de spasme, qui survient généralement après avoir mangé. Ces maux de ventre peuvent durer de plusieurs heures à plusieurs jours. L’émission de selles ou de gaz permet de les soulager. 
     
  • Les ballonnements : une tension abdominale apparaît souvent après les repas. Elle peut être très gênante, notamment lorsqu’on porte des habits serrés. Les ballonnements abdominaux peuvent aussi être soulagés par l’évacuation de selles ou de gaz. 
     
  • Les troubles du transit intestinal : il s’agit de constipation ou de diarrhée. Bien entendu, une alternance des deux peut se manifester. Les diarrhées apparaissent principalement le matin ou juste après avoir mangé. 

Comme vous l’avez compris, le syndrome du côlon irritable peut altérer le quotidien des personnes qui en souffrent (perturbation de la vie sociale et professionnelle). Par contre, comme je vous l’ai évoqué dans l’introduction, il n’entraîne aucune conséquence grave. En cas de fièvre, de perte de poids, de fatigue intense ou encore de présence de sang dans les selles, il est tout de même conseillé de consulter un médecin. 

À noter : si les symptômes ne sont pas apparus au minimum 1 jour par semaine, sur les 90 derniers jours, nous ne pouvons pas parler de ce syndrome.  

Les causes du syndrome de l’intestin irritable

Les causes du syndrome de l’intestin irritable sont encore assez méconnues. Certains facteurs sont tout de même évoqués. En voici quelques-uns : 

  • Les raisons psychologiques : beaucoup de patients signalent que les symptômes apparaissent en période de fatigue ou de stress intense. Pour diminuer les symptômes et leurs fréquences, il peut donc être conseillé de prendre du repos.
     
  • Les hormones féminines : chez les femmes, les hormones peuvent aussi jouer un rôle. Par contre, par manque de preuve, nous ne pouvons pas encore l’affirmer à 100 %. 
     
  • L’intolérance au lactose et au gluten : pour terminer, les personnes intolérantes au lactose ou au gluten peuvent aussi être victimes de cette maladie. D’ailleurs, des chercheurs belges ont mené une étude à ce sujet. D’après celle-ci, un dysfonctionnement du système immunitaire pourrait expliquer en partie ce phénomène (source). 

Comment guérir le syndrome du côlon irritable ?

soigner le syndrome du colon irritable

Les habitudes alimentaires 

En changeant ses habitudes alimentaires, il est possible de diminuer les symptômes, voire de les supprimer totalement. Par exemple, en cas de constipation, il est recommandé de consommer des fibres plus facilement digestibles ou de boire beaucoup d’eau. Si les ballonnements surviennent fréquemment, il est conseillé de limiter les produits qui entraînent la production de gaz intestinaux. 

Les traitements médicamenteux 

Pour réduire les symptômes, des médicaments peuvent aussi être prescrits (exemple : laxatif en cas de constipation). Si le quotidien du patient est fortement impacté, le médecin peut tout à fait envisager de prescrire un traitement tranquillisant, voire un traitement par antidépresseur. 

Les techniques de psychothérapie et de relaxation

Dans le cadre où on remarque que les symptômes sont liés au stress, des techniques de psychothérapie et de relaxation peuvent être suggérées. Ces séances permettent au patient de mieux gérer les situations à l’origine du stress. 

L’hypnose est l’une d’entre elles. Si vous n’avez jamais tenté l’expérience, je vous propose de télécharger dès maintenant une séance d’hypnose gratuite pour calmer le syndrome du côlon irritableVous pouvez également penser à pratiquer une activité physique. Cela vous permettra de diminuer le stress, mais aussi de réguler l’activité de l’intestin.